jeudi 30 avril 2009

Apfelstreuselkuchen

Je suis dans ma période fruits. J'ai enfin acheté des pommes et plutôt que de faire une banale tarte aux pommes, j'ai fait un Apfelstreuselkuchen (une spécialité allemande comme son nom l'indique, attention, la recette est en allemand!). Evidemment, je ne l'ai pas suivie à la lettre. Une fois que j'ai eu fait le dessous du gâteau, la plaquette de beurre était bien entamée. Je ne me voyais pas en utiliser encore 150g pour recouvrir les pommes de Streusel : ce dernier étant une sorte de crumble, on n'aurait plus senti leur goût! J'ai donc préféré disposer les pommes directement sur la pâte et je les ai juste saupoudrées de vergeoise.
On obtient un gâteau avec une pâte un peu briochée et au bon goût de beurre, et des pommes fondantes et sucrées (j'avais pris des Boskoop, je les adore pour les pâtisseries).
Je mets ma recette réadaptée (j'ai mis moins de beurre que prévu dans la pâte et moins de sucre).

Ingrédients
  • 250g de farine
  • 120g de beurre
  • 80g de sucre
  • 1/2 cuillère à thé de levure
  • 2oeufs
  • 4 pommes
  • un peu de vergeoise

    Dans le robot, mettre la farine, le sucre, la levure, le beurre mou et les 2 oeufs. Mélanger jusqu'à obtention d'une boule de pâte. Celle-ci est légèrement collante. La mettre dans du film alimentaire et laisser reposer au frigo.
    Eplucher les pommes et couper en lamelles pas trop fines.
    Etaler la pâte à la main dans un moule à cercle (le mien fait 22 cm). Disposer les pommes dessus comme pour une tarte classique. Saupoudrer de vergeoise à convenance et faire cuire 1 heure à 180°C.
    Sortir du four et après une dizaine de minute, enlever le cercle. Laisser refroidir totalement avant de déguster.

     
    Posted by Picasa
  • Megane Berline

    Hier soir nous avons testé la Megane III Berline de Renault. Comme toujours lorsque nous essayons une voiture (nous avons essayé la Twingo II, la Laguna III et la Sandero), nous allons chez mes parents à Auneau. La route est bonne et c'est juste la distance qu'il faut (à peine 60 km).
    A l'aller, j'étais un peu déçue. J'étais toute nauséeuse, en plus j'avais faim, je n'ai donc pas trop apprécié le trajet. En revanche au retour, c'était beaucoup plus agréable (peut-être parce que j'avais mangé!) : le chauffage à 24°C (Pierre avait mis son côté à 22°C, on ne s'est donc pas battus pour une fois!), la radio en sourdine (dans ma voiture, je suis obligée de la mettre à fond pour l'entendre si je roule à plus de 70 km/h), c'est passé trop vite. Je serais bien restée une heure de plus!
    On a pu prendre quelques photos pour une fois car il faisait encore jour. J'aime assez le style de la Megane, en plus, il y a un coffre immense (mon sac paraît tout petit dedans, pourtant, il est gros!). Ca fait rêver une voiture comme ça... Quand je pense au prochain aller-retour pour Chadron en Saxo, ou même en Twingo, ça me déprime...

     
     
     
    Posted by Picasa

    dimanche 26 avril 2009

    Gâteau-tarte au fromage blanc et aux framboises

    J'avais envie d'un dessert aux fruits aujourd'hui mais je n'avais rien de frais. J'ai donc ouvert ma caverne d'Ali Baba : mon congélateur. Comme il me restait des framboises, j'ai décidé de faire un gâteau au fromage blanc mais en modifiant la croûte. Plutôt que de la faire avec des flocons d'avoines ou des biscuits écrasés, j'ai préféré une pâte sablée.
    Pour pouvoir déguster le gâteau ce midi, je l'ai mis un peu au freezer une fois qu'il était tiède. Comme il y avait beaucoup de framboises, la garniture manquait un peu de fermeté, mais niveau goût, c'était très bon. Avec la pâte sablée, c'est un peu moins bourratif et beaucoup plus facile à servir.

    Pour un moule à manqué de 24 cm
  • une pâte sablée
  • 2oog de fromage blanc à 40% (c'est meilleur que le 0%!)
  • 1 yaourt
  • 60g de sucre
  • un sachet de sucre vanillé
  • 2 oeufs
  • 300g de framboises surgelées

    Etaler la pâte sablée et garnir le moule à manqué. La piquer avec une fourchette et la faire cuire à blanc pendant 10 minutes à 180°C.
    Pendant ce temps, battre le fromage blanc et le yaourt avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter les oeufs un à un. Sortir le moule du four, mettre les framboises surgelées sur la pâte et recouvrir de la préparation. Mettre 35 à 40 minutes au four à 200°C. Laisser refroidir et mettre quelques heures au frigo. Le mieux et de le faire la veille pour le déguster le lendemain.

     
    Posted by Picasa
  • samedi 25 avril 2009

    Etagère à épices

    Voici ma nouvelle étagère à épices. C'est une de la série Kroken de chez Ikea (évidemment...). A la base, je voulais surtout un dévidoir à sopalin, mais pour l'instant, il y a une rupture de stock dans tous les magasins du coin (et j'ai quand même 3 Ikea dans un rayon de 30 km!). Pierre me l'a donc installée ce matin, c'est vraiment sympa. Ca libère le plan de travail (c'est vrai que je n'en ai pas assez...) et c'est quand même plus classe que ma boite de Danish Cookies. Le bol en plastique sur la photo, c'est ma corbeille à fruits... Je pense que je vais en racheter une un peu plus design, parce que maintenant, elle fait vraiment tache. Je vais surtout la prendre un peu plus basse pour pouvoir la glisser sous l'étagère. Il faudra sûrement revoir un peu l'aménagement lorsque j'aurai le dévidoir à sopalin, mais pour l'instant, il va falloir être patient.

    Au tout début (sans le carrelage mural et la peinture blanche)


    Maintenant
     
    Posted by Picasa

    vendredi 24 avril 2009

    Siliconmania

    Je ne suis pas fan des moules en silicone (voir ici), mais pour certaines choses, c'est quand même génial. Mercredi soir, je suis passée à Thiais Village et je suis allée faire un tour chez Alice Délice, une boutique dont une collègue m'avait parlé. Grossière erreur... Tous les ustensiles possibles et inimaginables pour la cuisine sont réunis dans ce magasin.
    Je n'ai pas pu résister au pinceau en silicone que j'avais déjà repéré ailleurs. En effet, pour dorer les biscuits, mon vieux pinceau n'est pas très hygiénique, je ne sais jamais si je l'ai bien lavé et avec son manche en bois, hors de question de le passer au lave-vaisselle.
    Quant au tapis en silicone, j'en ai déjà un, le problème c'est qu'il est plus petit que ma grille de four, et j'ai tendance à utiliser du papier sulfurisé quand je fais cuire mes cookies afin de pouvoir en mettre le plus possible par fournée. Celui-là est beaucoup plus grand, en plus, je peux l'utiliser pour étaler mes pâtes brisées et sablées. D'ailleurs, je l'ai déjà utilisé, les chouquettes du billet précédent sont posées dessus!

    d 
    Posted by Picasa

    Chouquettes

    Ce soir, j'ai testé les chouquettes. Pour un premier essai, j'ai divisé les proportions par deux, on ne sait jamais. J'avais trouvé du sucre perlé, le problème c'est qu'il est plus gros que ce que je pensais. Et en plus, il n'a pas voulu coller aux choux... Sinon, c'est assez facile à faire et les chouquettes sont moelleuses, c'est très bon. En plus, elle ont plutôt bien gonflé. On verra demain matin si elles se sont bien conservées.

    Samedi matin : les chouquettes ont pas mal ramolli pendant la nuit. Elles etaient moins bonnes qu'hier. Conclusion : quand on fait des chouquettes, il faut les manger dans la journée!

     
    Posted by Picasa

    dimanche 19 avril 2009

    Restless - William Boyd



    Enfin un bon William Boyd. J'avais un peu délaissé cet auteur dernièrement car je le trouvais assez inégal : sur 5 livres de lui que j'avais lus, 2 étaient formidables et 3 autres franchement décevants.
    Restless raconte en parallèle l'histoire d'une jeune femme travaillant pour les services secrets anglais pendant la 2ème guerre mondiale et celle de sa fille une trentaine d'années plus tard. Un roman d'espionnage mais pas de scènes haletantes et de rebondissements dans tous les sens. C'est bien écrit, bien dosé, on prend vraiment du plaisir à la lecture. Ca me réconcilie un peu avec cet auteur.

    samedi 18 avril 2009

    Pan pizza au poulet

    Aujourd'hui c'était la journée cuisine: trois billets dans la même journée, c'est rare! Demain on mangera les restes...
    Pour le dîner de ce soir, j'ai fait une pizza au poulet. J'avais découpé une escalope en morceaux ce matin et je les ai fait mariner toute la journée dans de la sauce soja avec du poivre et des herbes de Provences. Je les ai fait revenir à la poële ce soir avant de les ajouter à la garniture. J'ai utilisé mon moule à tarte pour faire cuire la pizza, et comme il y avait pas mal de pâte, ça ressemblait à une pan pizza de chez Pizza Hut. Mais à l'aspect seulement, au goût, celles de Pizza Hut sont meilleures ;o)

     
    Posted by Picasa

    Biscuits noix de coco et chocolat

    Evidemment, je n'avais pas utilisé tout le lait de coco de la recette précédente... Donc, j'ai fait des biscuits à la noix de coco pour le finir! J'ai trouvé une recette sur le blog d'Isa qui correspondait parfaitement à ce que je voulais. J'ai juste divisé les proportions par deux et ajouté un peu de noix de coco rapée pour que la pâte soit un peu moins collante et plus facile à étaler. J'ai également omis la dorure, ça se voit à la sortie du four!

     

    Et pour agrémenter le tout, j'ai plongé une face dans du chocolat fondu. Le résultat n'est pas bien joli, mais je n'ai pas eu assez de patience pour lisser le chocolat. De toutes façons, ça ne changera rien au goût!

     
     



    Posted by Picasa

    Sauté de porc au lait de coco

    Ce midi, il faisait gris et froid, j'ai donc préféré faire un plat d'hiver. J'avais acheté des morceaux de porc et j'avais du lait de coco dans le cellier. Ca faisait un moment que je voulais l'utiliser pour faire un plat salé, mais je n'osais pas trop car je sais que Pierre n'est pas fan. Mais aujourd'hui, j'avais envie donc je me suis fait plaisir. Et comme il me restait aussi un poireau, je l'ai ajouté. C'est un peu bizarre comme mélange, mais le résultat était finalement bon. La viande était moelleuse et les poireaux fondants.

    Ingrédients
  • 600 g de porc en morceaux
  • 1 oignon
  • 1 poireau
  • 10 cL de lait de coco
  • 1 cuillère à café de fond de veau
  • sel, poivre, huile d'olive

    Dégraisser la viande. Dans une cocotte en fonte faire chauffer de l'huile d'olive et faire revenir la viande jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée. Saler, poivrer et réserver.Faire revenir l'oignon et le poireau coupés en morceaux. Une fois que tout est bien doré, ajouter le lait de coco et mélanger avec une spatule en bois. Mettre le fond de veau et un peu d'eau chaude pour le délayer. Ajouter la viande, la recouvrir avec la sauce et laisser mijoter à couvert pendant une heure.
    Servir avec du riz ou des pâtes (pour ma part, j'ai fait des spaghettis).

     

     
    Posted by Picasa
  • jeudi 16 avril 2009

    Cookies à la vergeoise

    Hier soir j'ai acheté de la vergeoise. Je vois souvent cet ingrédient utilisé dans les différents blogs que je lis, et j'ai voulu tester. Pierre m'ayant demandé de faire des cookies pour ses collègues, j'en ai profité pour en faire une demi-fournée avec de la vergeoise. Ces cookies plus expérimentaux seront plutôt pour les miens de collègues, ils ont plus l'habitude!
    Attention, ne pas confondre vergeoise et cassonade! La vergeoise (brune dans mon cas) a un aspect un peu particulier : on dirait du sable humide (voir photo ci-dessous). Elle n'est pas fluide du tout et prend la forme du récipient dans lequel elle se trouve. La couleur est marron foncé. Quant au goût, c'est particulier, mais j'avoue que je ne saurais pas le décrire. Il faut goûter, c'est tout!

     

    Pour les cookies, j'ai réadapté ma recette maintenant fétiche en remplaçant le sucre roux. Par contre, comme j'ai divisé les proportions par deux, sauf l'oeuf (c'est un peu compliqué de diviser un oeuf en deux...), j'ai dû ajouter de la poudre d'amandes pour obtenir une pâte pas trop liquide. Mais impossible de faire des boules à la main comme avec l'autre recette, elle est beaucoup trop collante.

    Avant cuisson :
     

    Après cuisson (ça a quand même une meilleure tête qu'avant!) :
     

    J'ai donc pu comparer les deux recettes.
    La couleur : la vergeoise donne une couleur plus foncée. Les cookies au sucre roux ont l'air blafard!
    La texture : la recette initiale donne des cookies croustillants à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. La vergeoise donne une texture moelleuse et fondante, assez agréable.
    Le goût : la vergeoise ne donne pas un goût trop prononcé. En fait, je trouve qu'il y a peu de différence. Je demanderai leur avis aux collègues demain.

     
    Posted by Picasa


    Pour ma part, je préfère les cookies qui croustillent un peu. Mais je mets néanmoins la recette, j'aurais peut-être envie de la refaire un jour.

    Ingrédients (pour 10 à 15 cookies)
  • 110 g de farine
  • 60g de beurre salé mou
  • 60g d'amandes en poudre
  • 60g de vergeoise
  • 1/2 sachet de levure
  • 90g de pépites de chocolat (blanc, noir, pralinoise)

    Dans le bol du robot, mélanger la farine avec les pépites de chocolat, la levure, la poudre d'amandes et le sucre. Ajouter le beurre mou, mélanger jusqu'à obtention d'un pâte sableuse. Mettre l'oeuf et mélanger jusqu'à avoir une pâte homogène. Disposer des tas à la cuillère sur du papier sulfurisé. Faire cuire 8-9 minutes à 180°C chaleur tournante pour des cookies moelleux.
  • mercredi 15 avril 2009

    Anniversaire

    Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de notre cuisine Ikea. Il y a un an à cette heure, elle était installée, après 5 mois de tergiversations et travaux divers.

    Petit bilan après un an d'utilisation...

    Ce qu'il reste à faire : les joints du carrelage mural, mais en fait, on trouve que c'est plutôt bien sans, donc ça ne sera peut-être jamais fait. Il faut aussi que je trouve un dévidoir à sopalin, j'en ai assez de voir le rouleau traîner sur le plan de travail. Sinon, tout le reste est fini.

    Ce que je regrette : j'ai beau chercher, je ne trouve pas... Sans mauvaise foi aucune! Bon, allez, peut-être le plan de travail en bouleau. Non pas pour le design (je le trouve toujours très beau), mais pour la résistance : il a tendance à marquer quand on n'est pas très délicat comme moi. Il y a quelques creux à l'endroit où je travaille le plus. Mais bon, si c'était pour ne pas l'utiliser, ça ne servait à rien de faire une nouvelle cuisine! Et puis c'est son seul défaut car sinon, il ne se tache pas et se nettoie facilement.
    Le robinet aussi est un peu haut, du coup, on a tendance à éclabousser partout dès qu'on ouvre l'eau. L'avantage, c'est que ça oblige à passer l'éponge et le torchon plus souvent...
    Et la dernière chose, c'est le placard au-dessus de l'évier, mais là on n'avait pas vraiment le choix si on voulait suffisamment de rangements : il est un peu bas, du coup Pierre ne peut pas trop faire la vaisselle les rares fois où il y en a car il à la tête dedans...

    Ce que j'apprécie : tout est à portée de main. Pour vider le lave-vaisselle, on n'a quasiment pas à bouger, tous les placards à vaisselle sont à côté. Et puis ça change la vie un lave-vaisselle... L'évier un bac est largement suffisant (j'avais hésité avec un à 1,5 bac), en plus il est très grand (48 cm de large pour un meuble de 50 cm), on a optimisé sur ce coup-là. Il y a encore pas mal de place dans les placards et tiroirs, tant mieux, je peux acheter encore plein de vaisselle.

    Ce que j'aime par dessus tout : tous mes plans de travail (un immense sous la fenêtre et un autre entre les plaques et l'évier). J'ai réussi à ne pas trop les encombrer et c'est vraiment un bonheur d'avoir toute cette place pour cuisiner. Je ne regrette pas du tout d'avoir privilégié le plan de travail au frigo combiné et à la colonne de fours.


    Conclusion : après un an, je suis ravie. Tout dans la conception a été optimisé pour nos besoins et même les choses qui m'ont été imposées (du style les tiroirs loin du plan de travail où je fais les gâteaux) se sont finalement avérées pratiques (on vide le lave-vaisselle très facilement). Et le choix des couleurs de meubles qui était un peu osé au départ (deux couleurs différentes pour le haut et le bas) donne finalement un côté très personnel à notre cuisine, au moins celle-là, on ne la retrouvera pas ailleurs!!!
    Bon, j'arrête là, je pourrais en parler pendant encore des heures. Pour illustrer tout ça, une petite photo de MOA dans MA cuisine (parce que oui, finalement, c'est bien MA cuisine!).

    P1000002 (Medium)

    dimanche 12 avril 2009

    Tarte aux framboises et à la rhubarbe

    C'est la saison de la rhubarbe (je l'ai lu dans l'Internaute Cuisiner), j'en ai donc acheté hier sur le marché. J'adore la rhubarbe et son goût légèrement acidulé. J'en ai congelé une partie, comme ça, je peux faire des gâteaux hors saison.
    J'ai choisi cette recette tirée d'un blog que j'apprécie (sobre et lisible), dans laquelle il y aussi des framboises (un autre de mes fruits favoris). J'ai remplacé la crème (à 3% dans la recette, donc pas de la crème!) par un yaourt Activia. J'ai aussi fait la recette de pâte sablée proposée. J'ai eu beaucoup de mal à l'étaler, elle était trop friable. J'ai du la "mouiller" avec quelques gouttes de lait pour pouvoir la travailler. Du coup, elle est un peu dure sur les bords je trouve, mais ça reste mangeable. Quant à la tarte en elle-même... Miam! Légère, pas trop sucrée, elle se mange toute seule. Une recette à conserver précieusement.

     
     
    Posted by Picasa

    samedi 11 avril 2009

    Love is stange - Joseph Connolly



    Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas fait un billet sur un livre. Il faut dire qu'après un début d'année très soutenu, j'ai baissé le rythme, en partie à cause de ce livre.
    En effet, il n'est pas facile à lire. L'histoire est racontée tour à tour par tous les personnages, et c'est plus leurs pensées qui sont écrites qu'une véritable narration. Résultat, des phrases longues, parfois sans queue ni tête. En plus, il ne se passe pas grand-chose au début. J'ai quand même persévéré car j'avais lu de bonnes critiques sur l'auteur.
    Sauf qu'en choisissant le livre, je n'avais aucune idée de l'histoire. Qui s'est révélée être sordide et monstrueuse... Le tout raconté sur un ton léger et presque badin! C'est le côté voyeuriste qui sommeille en chacun de nous qui m'a poussé à le terminer ce livre mais franchement, je ne le recommanderai à personne. J'hésite même à le passer au père de Pierre...

    vendredi 3 avril 2009

    Gâteau au pamplemousse

    Ce matin, j'ai voulu faire un gâteau d'après cette recette. C'est appelé une tarte, mais pour moi, ça a plus la consistance d'un gâteau, voire d'un cheesecake. C'est surtout une recette qui utilise du lait concentré sucré dont j'ai toujours une boîte qui arrive à péremption dans le cellier. Je ne sais pas pourquoi je continue à en acheter, je n'ai jamais réussi à faire quelque chose de correct avec cet ingrédient (en dehors du fudge, mais c'est une fois par an à Noël).
    Bref, j'ai voulu utiliser mon moule à cercle Ikea pour avoir un beau gâteau présentable... Mal m'en a pris!!! La garniture était trop liquide, et le moule pas étanche, tout a coulé dans le four, c'était une catastrophe. J'ai réussi à rattraper le coup en mettant le moule dans un moule à tarte, mais du coup, il n'y a quasiment pas de garniture...
    Sinon, au goût, c'est plutôt écoeurant avec une consistance assez pâteuse pas très engageante. Il faut bien avoir des ratées de temps en temps!

    Dimanche 5 avril : nous n'avons pas pu finir, c'était au-dessus de nos forces, le reste du gâteau (voir photo) a rejoint la poubelle ce matin. Recette à éviter!!!

     
    Posted by Picasa