vendredi 29 août 2014

Tomates!!!

De retour de vacances, j'ai eu la bonne surprise de retrouver mes tomates mûres! J'avais perdu espoir, elles commençaient juste à rougir quand je suis partie.
Hier soir, nous avons donc pu déguster nos premières tomates du jardin. Il faut dire ce qui est, elles n'étaient pas exceptionnelles. J'en ai mangé de meilleures venant du supermarché... On ne va pas faire la fine bouche non plus, elles seront mangées, mais du coup, je ne suis pas sûre d'en refaire l'an prochain. J'ai encore le temps d'y réfléchir d'ici là!

dimanche 24 août 2014

Gelée de mûres... sauvage

J'adore la gelée de mûres. Je me souviens des après-midis passés avec mes parents à ramasser des mûres (qu'est-ce que ça m'enquiquinait, en général, je restais dans la voiture à lire!), puis à la confection de la gelée (je léchais la bassine à la fin....). Mais j'ai grandi depuis, et comme mon fournisseur officiel de gelée n'est plus très productif ces dernières années, j'étais motivée pour tout faire moi-même. Et pour une fois, je suis à la campagne alors que la saison des mûres débute. Ce matin, j'ai donc pris mon seau et je suis allée cueillir quelques fruits.
La cueillette des mûres à la campagne, c'est plus sportif que la cueillette des framboises à la ferme de Viltain : il faut marcher pour en trouver, elles ne sont pas toujours facilement accessibles et les variétés locales de ronces ne sont pas génétiquement modifiées pour ne pas avoir d'épines (comme les framboisiers de Viltain...), du coup, ça griffe! Si on rajoute les orties au pied des ronces, on a le tableau complet de la cueillette des mûres. Néanmoins, j'y ai pris beaucoup de plaisir, il faisait beau, les paysages sont magnifiques et c'est paisible.
Revenons à notre gelée : j'ai récupéré environ 2kg de fruits et 1,5kg de jus après passage au presse-purée. Je n'avais pas de mixeur à pied pour filtrer le jus, quelques pépins ont donc réussi à se faufiler dans ma gelée. Dommage, mais ça ne m'empêchera pas de la manger! J'ai mis 1,3kg de sucre en début de cuisson, mais après avoir goûté, j'en ai ajouté 200g car c'était bien âpre... De la mûre sauvage je vous dis! C'est le début de la saison, à 2 semaines près, je pense que j'aurais eu de meilleurs fruits, mais on fait avec les moyens du bord.
J'ai donc fait 8 pots de gelée, je verrai si j'ai l'occasion d'en refaire une fois rentrée à la maison. Le problème c'est qu'il n'y a pas beaucoup de ronces par chez nous, et le peu qu'il y a est pillé en semaine par les retraités qui n'ont que ça à faire. GGGGRRRR ;o)

Mon seau en début de cueillette :




mercredi 6 août 2014

Pains au lait-gaufres

Une envie de pains au lait. Mais pour changer un peu, j'ai cuit la pâte au gaufrier au lieu de la mettre au four. C'est très tendance en ce moment, on trouve plein de recettes de gaufres salées sur les blogs.
Et bien le résultat est très très bon. En plus, on fait la cuisson au moment du petit déjeuner, donc c'est tout chaud, un régal. La preuve, je n'ai même pas eu le temps de prendre de photos!!!

lundi 4 août 2014

Tarte aux prunes

J'ai acheté des prunes cette semaine et elles se sont avérées plus belles que bonnes... Comme je ne voulais pas qu'elles terminent au composteur (!), j'en ai fait une tarte avec la pâte sucrée de la tarte aux abricots. Les prunes étaient impossibles à dénoyauter, je me suis retrouvée avec de la bouillie de fruits. Heureusement, ça ne se voit pas trop une fois cuit.
C'est fou ce qu'une bonne pâte peut faire : les prunes étaient acides mais la tarte était néanmoins délicieuse. Cette recette de pâte est précieuse, je vais la mettre sur mon blog au cas où le lien viendrait à disparaître...

Ingrédients (pour 3 petites tartes de 20 cm de diamètre environ)

  • 500g de farine
  • 300g de beurre demi-sel
  • 200g de sucre glace
  • 60g de poudre d'amande
  • 2 oeufs

  • Dans le robot, mélanger la farine, le sucre glace et la poudre d'amande. Ajouter le beurre mou en morceau et les oeufs. Mélanger jusqu'à ce que la pâte se décolle des parois du bol. Transférer dans un film plastique à la spatule (car c'est très lisse et très collant ne pas utiliser les mains surtout!!!) puis laisser reposer 2 heures au frigo.
    Avec cette quantité, on peut faire 3 "pâtons" de 300-350g qu'on peut congeler séparément. Mettre à décongeler au frigo la veille de la préparation.