dimanche 31 mai 2015

Petits croissants feuilletés sucrés

Il me restait une pâte feuilletée qui arrivait à péremption dans le frigo. Comme j'ai fait beaucoup de quiches dernièrement et que je ne suis pas particulièrement fan des tartes sucrées à pâte feuilletée, j'ai préféré faire des petits croissants sucrés. J'ai trouvé la façon de faire sur ce blog. C'est vraiment tout bête.
J'en ai fait 8 au Nutella et 8 au lait concentré sucré qui restait des yaourts. Ceux au Nutella étaient plutôt réussis, en revanche, le lait concentré est trop liquide, j'ai eu du mal à rouler les croissants, et à la cuisson, tout est ressorti et a carbonisé sur le tapis en silicone. Ils sont bons mais sans plus.
En tous cas, le résultat est plutôt joli, et c'est très facile et rapide à réaliser. Une idée à garder de côté pour le repas de la résidence fin juin...

Yaourts à la gelée de framboises et au lait concentré sucré

Pour varier les plaisirs, j'ai testé le lait concentré sucré dans les yaourts et dans certains, j'ai ajouté de la gelée de framboises (de consistance plutôt liquide: ça se prête plus aux yaourts qu'aux tartines car sinon, ça coule...).
J'avais trouvé l'idée il y a quelques temps sur un blog mais je ne l'avais encore jamais mise en pratique. J'ai gardé ma recette de yaourt habituelle, à savoir:
  • 1L de lait entier
  • 1 yaourt Danone nature
  • 1 pot à yaourt de lait entier en poudre
  • 80g de lait concentré sucré

  • La texture obtenue est douce et onctueuse, légèrement sucrée, c'est vraiment très bon. Ceux avec la gelée de framboises sont encore meilleurs. Recette à conserver et à refaire!

    samedi 23 mai 2015

    Gaufres lyonnaises "Lagrange"

    Recette tirée du livret fourni avec mon gaufrier Lagrange "Super 2 gaufres"

    Ingrédients (pour 10 à 15 DOUBLES gaufres)

  • 500g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3/4L de liquide (j'ai mis moitié lait, moitié eau gazeuse)
  • 125g de beurre
  • 50g de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 4 oeufs

  • Faire fondre le beurre et laisser tiédir.
    Verser la farine dans un saladier. Ajouter le sucre et les oeufs et battre à l'aide d'un fouet. Dans un bol, faire dissoudre la levure dans le liquide. Ajouter ce mélange dans le saladier ainsi que le beurre fondu. Battre jusqu'à ce que la pâte soit bien homogène. Laisser reposer au moins 30 minutes.

    J'ai laissé reposer une nuit, même pas au frigo, c'était très bien. Les gaufres sont à la fois croustillantes et moelleuses, mais je ne saurais dire si cela vient de la pâte ou du gaufrier... Elles se réchauffent très bien au grille-pain.

    Gaufrier Lagrange "Super 2 gaufres"

    Suite de mes (més)aventures avec mon gaufrier.
    Bien que ce dernier ait été mis hors de cause dans le précédent ratage, je suis tombée sur une promotion à laquelle je n'ai pas pu résister : pour 94€ frais de port inclus sur la Redoute, le gaufrier Lagrange était vendu avec 3 jeux de plaques amovibles (dont celles en forme de coeurs, ce qui était un pré-requis). En plus, j'aime le design un peu rétro ainsi que la couleur rouge, parfaitement coordonnée à mon grille-pain.



    La commande fut passée le dimanche, l'appareil reçu le mercredi. Dès jeudi soir, j'ai testé les plaques croque-monsieur. Le résultat fut mitigé: la première tournée a débordé, le fromage et le jambon sont restés collés malgré le graissage des plaques... Les 2 tournées suivantes se sont mieux passées, mais il restait malgré tout beaucoup de choses sur les plaques. Heureusement, après un simple trempage dans l'eau, je n'ai pas eu de mal à les nettoyer.
    Du coup, j'étais un peu anxieuse du résultat avec les gaufres. D'autant que dans les divers avis sur ce gaufrier, certaines critiques disaient que ça collait beaucoup. De quel côté allais-je me trouver? Celui des satisfaits ou des déçus???
    Vendredi soir, j'ai préparé la recette de gaufres du livret fournie avec l'appareil et ce matin, je me suis lancée dans la cuisson pour le petit déjeuner. Je n'ai pas utilisé la plaque coeur car Pierre voulait des gaufres rectangles. Après avoir bien préchauffé l'appareil, généreusement beurré les plaques, j'ai mis la pâte et après quelques minutes, en ouvrant le gaufrier, j'ai obtenu ça :



    Ouf!!!! J'ai pu détacher toutes les gaufres sans difficultés, et en fin de cuisson, les plaques étaient comme neuves (!) :



    Au final, ça fait beaucoup de gaufres car la recette était pour 500g de farine soit près d'une vingtaine de gaufres. Et elles sont de taille conséquente!
    La texture est à la fois moelleuse et croustillante, j'ai fait réchauffer les plus molles au grille-pain, elles sont parfaites. Je mets la recette dans le billet suivant, il faudra la tester avec le jeu de plaques coeur, mais on va déjà finir celles-là. Heureusement que c'est un week-end de 3 jours...

    dimanche 17 mai 2015

    Jardin de printemps (2015)

    Avec quelques semaines de retard, quelques photos du jardin pendant ce printemps. Les jacinthes ont bien poussé dans les jardinières. Les oeillets de chine plantés au mois de septembre dernier de manière "provisoire" (ils étaient destinés à être enlevés au printemps, je les avais laissés pour éviter que les chats ne viennent gratter dans mes plate-bandes) ont survécu à l'hiver et ont prospéré. Ils sont maintenant magnifiques, je pense qu'ils vont rester un moment en place!
    Ce week-end, j'ai rempli mes jardinières avec des géraniums et des dahlias, on verra si ces derniers tiennent le coup.


    samedi 16 mai 2015

    Aménagement du coin buanderie

    Jusqu'à présent, le coin buanderie consistait en un lave-linge, un sèche-linge et deux étagères (toutes les deux trop hautes!).



    Ayant troqué mon lave-linge à chargement par le dessus par un à chargement frontal, c'était l'occasion de réaménager et d'optimiser cet espace. Notre bonne vieille desserte qui nous suit depuis 2002 (à gauche sur la première photo, au fond à droite sur la 2ème) a trouvé sa place dans l'abri de jardin rendant ainsi la chaudière plus accessible. Mais il fallait retrouver l'équivalent en rangement. Pour cela, nous avons choisi des meubles de cuisine Ikea Metod sans les portes. Nous avons aussi mis un plan de travail, ce qui n'était évidemment pas possible avec l'ancien lave-linge.
    Après un aller-retour chez Ikea, deux chez Leroy Merlin et deux jours de travail, voilà le résultat :




    La niche sur le plan de travail est juste posée pour l'instant, il faudra la surélever un peu pour qu'elle fasse une colonne avec le meuble au-dessus. La couleur du plan de travail nous plaît moyennement mais nous avons voulu recycler le saturateur utilisé pour notre mur de jardin et la teinte "naturel" donne un résultat tout autre sur du pin clair... Au moins, en cas de grosse pluie, notre plan de travail ne bougera pas. Lol!

    vendredi 15 mai 2015

    Gaufres d'été de Christophe Michalak... ou comment des gaufres se transforment en pancakes...

    On m'a reclamé des gaufres pour ce week-end. J'ai donc voulu tester une recette goûtée récemment ailleurs : les gaufres d'été de Christophe Michalak. Pourquoi d'été? Peut-être parce qu'elles sont accompagnées d'abricots? C'est sans importance pour la suite de l'histoire...
    Je mets de côté mes scrupules concernant le beurre et les oeufs : respectivement 270g et 5 pour 310g de farine. Les gaufres liégeoises dont je raffole et que je trouve un peu riches ne contiennent "que" 150g de beurre et 2 oeufs pour 375g de farine... Je divise donc les proportions par 2 pour me donner bonne conscience et ne pas engloutir la plaquette de beurre. Jusqu'ici, tout va bien. Vient alors le moment de la cuisson, et c'est là que ça se gâte : la 1ère gaufre est toute cramée alors que je ne l'ai pas laissée particulièrement longtemps. Idem pour la 2ème. La 3ème se dédouble car la pâte reste collée sur les plaques. Mais pourquoi??? La pâte regorge de beurre!! Même scénario pour la 4ème, la 5ème est restée définitivement collée dans le gaufrier, comme ça :

    Un véritable massacre, d'autant que les plaques de mon gaufrier NE SONT PAS AMOVIBLES!!
    J'ai donc fini la cuisson à la poêle, comme pour les pancakes, mais même ainsi, la pâte était molle, impossible de tourner à la spatule, obligation de faire sauter. Voilà ce que j'ai obtenu après cuisson au gaufrier :

    J'ai l'habitude de faire des desserts moches, mais là j'ai atteint le summum! Lol!
    En toute objectivité, je pense qu'il y a un problème avec cette recette. La personne chez qui j'avais mangé ces gaufres m'avait effectivement dit qu'elle avait rencontré des difficultés au moment de la cuisson et que ça venait sans doute de son gaufrier. Et bien non!
    Et j'ai donc gratté mes plaques à la brosse à dents, en espérant que l'eau ne soit pas infiltrée dans la partie électrique de mon gaufrier!

    mercredi 6 mai 2015

    Macarons poitevins

    Il me restait 3 blancs d'oeufs, et comme je n'avais ni le temps, ni le courage de me lancer dans la confection de macarons classiques (dit parisiens), je me suis "rabattue" sur les macarons poitevins. J'en mangeais parfois quand j'étais plus jeune, mon oncle en achetait chez un pâtissier, ils étaient délicieux. Les ingrédients sont un peu les mêmes que ceux des macarons classiques (poudre d'amande, blanc d'oeuf, sucre), mais le mélange sec n'est pas réduit en poudre et tamisé, il est laissé tel quel. Le macaron obtenu est donc plus"brut", mais néanmoins très bon. En plus, le dressage avec la poche à douille est beaucoup plus simple, et il n'y a pas besoin de faire de garniture. Bref, c'est une recette pour moi qui aime les choses simples et rapides...
    J'ai trouvé une recette qui décrivait bien comment procéder. Il faut faire "croûter" les macarons en les laissant quelques heures à température ambiante. Très franchement, je n'ai pas vu de grande différence avant/après. Comme je n'avais pas d'amande amère, j'ai pris de l'amaretto. J'ai utilisé un gabarit et une poche à douille (lisse) pour dresser les biscuits et pour une fois, ça ressemble à quelque chose. Le temps de cuisson indiqué était un peu trop long pour mon four, les macarons étaient un peu trop durs, mais restaient tout de même moelleux au milieu.
    En tous cas, ils ont eu un franc succès à la maison, ils sont même préférés aux macarons classiques. Ca m'arrange...

    Ingrédients (pour 30 à 35 macarons) (recette tirée de ce site)

  • 3 blancs d'oeufs (100g)
  • 210g d'amandes en poudre
  • 170g de sucre en poudre
  • 3 cuillères à café d'amaretto

  • Faire sécher les amandes pendant un quart d’heure au four à 50° C ou dans une poêle en remuant régulièrement (j'ai choisi la deuxième solution) : cela relève leur goût. Mélangez la poudre d’amandes et le sucre. Battez les blancs d’œufs en neige bien ferme. Incorporez le mélange amande-sucre en trois fois, en soulevant avec une spatule. Ajoutez l'amaretto. Mettez dans une poche munie d’une douille et dressez des rosettes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laissez reposer deux heures minimum à température ambiante pour qu’une croûte se forme. Faîtes cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 3 min, puis abaissez à 160°C pour 15 min, jusqu’à ce que les bords des macarons commencent à dorer. Décollez après refroidissement.

    Conseil : Déterminez les proportions des autres ingrédients en fonction du poids des blancs d’oeufs.