dimanche 29 novembre 2015

Sablés au fromage frais et à la vanille

De temps en temps, je ressors la Bible des tout petits gâteaux de Martha Stewart et je teste des recettes. Jamais au hasard, car si les quantités de sucre et de beurre sont vraiment trop importantes, je me dis que ça ne sert à rien de faire la version allégée, ça ne sera pas bon!
Aujourd'hui, je me suis inspirée de la recette des sablés au citron et au fromage frais. Dans un premier temps, j'ai divisé les proportions par 2 pour ne pas me retrouver avec 50 biscuits, ensuite, j'ai encore divisé la quantité de beurre par 2... J'ai également remplacé le citron par de la vanille car je n'en avais pas. Enfin, comme je n'avais pas de douille cannelée, j'ai fait de simples boules à la douille lisse.
Les biscuits sont plutôt moelleux, pas trop sucrés avec un bon goût de vanille, j'adore. La texture n'est pas particulièrement sablée, elle est même un peu "coince-médor"... Mais on adore ce genre de biscuits à la maison, alors je mets la recette!

Ingrédients (pour environ 25 biscuits)

  • 200g de farine
  • 4 Kiri ou 80g de fromage frais
  • 70g de beurre
  • 100g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à café d'extrait de vanille
  • 1/2 sachet de levure

  • Fouetter ensemble le beurre mou et le fromage frais. Ajouter le sucre, puis l'oeuf et l'extrait de vanille et fouetter à nouveau. Incorporer cette préparation au mélange farine / levure et bien mélanger l'ensemble jusqu'à obtention d'une pâte assez épaisse. Transférer dans une poche à douille et faire des tas d'environ 3 cm de diamètre. Faire cuire 10 à 15 minutes à 190°C jusqu'à ce que les biscuits soient dorés.

    mercredi 25 novembre 2015

    Fudge aux amandes

    Dimanche dernier, j'avais envie de cuisiner mais il restait du gâteau de la veille. Et surtout, j'avais envie de chocolat. Je me suis alors souvenue qu'il restait du lait concentré sucré dans le placard, et comme Noël approche, pourquoi pas du fudge?
    J'ai eu envie de l'améliorer avec des amandes. J'ai trouvé une recette chez Mercotte d'une simplicité étonnante, car en général, ses recettes sont en 118 étapes et nécessitent des appareillages, des ingrédients, de la technique, et de la patience, que je n'ai pas...
    Dans le cas présent, j'avais tout ce qu'il fallait. Le plus long a été de concasser les amandes entières. Je n'ai pas encore trouvé un moyen efficace et propre pour le faire. Je les ai torréfiées au four comme indiqué, mais franchement, ça n'apporte pas grand-chose au goût. J'aurais peut-être dû mettre le four plus chaud que 150°C.
    J'ai fait tout fondre au bain-marie pour une fois car j'ai remarqué que le Lindt 70% a tendance à faire des "boulettes" quand je le fais fondre aux micro-ondes. Après quelques heures au froid, on obtient des chocolats fondants et onctueux, moins durs que les fudges que j'avais l'habitude de faire. Recette adoptée et à refaire.

    Ingrédients

  • 175g de chocolat à 70% (on peut prendre du moins corsé, mais le fudge sera beaucoup plus sucré)
  • 200g de lait concentré sucré
  • 15g de beurre
  • 150g d'amandes concassées

  • Faire fondre au bain-marie le chocolat, le lait, et le beurre, ajouter les amandes concassées préalablement torréfiées 10 min au four à 150°, bien mélanger le tout. Verser dans un plat de 20cm x 20cm recouvert de papier cuisson, lisser la surface. Laisser refroidir et durcir au réfrigérateur. Couper en carrés. Conserver au réfrigérateur.

    samedi 21 novembre 2015

    Crème dessert au chocolat

    Ayant mal géré mon stock, je me suis retrouvée avec 28 oeufs mercredi soir... Malheureusement, l'omelette n'a pas bonne presse à la maison.
    Donc hier soir, c'était oeufs à la coque et ce matin, j'ai fait un gâteau Colette utilisant 4 oeufs. Pour l'accompagner, j'ai trouvé une recette de crème au chocolat (2 oeufs de plus!). En fait, il s'agit d'une crème pâtissière à laquelle on ajoute du chocolat fondu. Je n'ai pas mis le cacao, j'ai fait un mélange de chocolat noir à 70% et 52%. J'ai aussi mis 50g de sucre au lieu de 70g, c'est bien suffisant. La crème est douce et onctueuse, malgré l'absence de crème fraîche, c'est étonnant. Je garde précieusement la recette!



    vendredi 13 novembre 2015

    Confiture-compote de coings

    Afin de recycler mes chutes de pâte de coings, je n'ai pas fait preuve de beaucoup d'imagination. J'ai tout remis dans une casserole avec de l'eau et j'ai fait chauffer le tout. Un coup de mixeur pour éliminer les morceaux récalcitrants, cuisson à ébullition et hop, 3 pots de compote-confiture de coings (ne connaissant pas la proportion exacte de sucre, je ne sais pas trop comment appeler la préparation obtenue). Après refroidissement, la texture était plutôt celle d'une compote. C'est très sucré, mais sur les tartines le matin ou dans le yaourt, ça passe tout seul. Je me dis que sur un fond de tarte aux pommes à la place de la compote de pomme, ça peut être très bon. Il faudra que j'essaie...
    En tous cas, je sais maintenant comment recycler mes pâtes de coings si personne ne veut les manger!!!

    mercredi 11 novembre 2015

    Gâteau marbré

    Retour au classique aujourd'hui avec une recette de gâteau marbré soi-disant moelleux comme un Savane, le marbré mythique de Papy Brossard, bourré de sucre, conservateurs et autres additifs, mais malgré tout délicieux! Refaire le même sans ces ingrédients me paraissait utopique, mais j'ai tout même tenté l'aventure.
    J'ai remplacé les 120g de crème liquide par un Fjord et mis 120g de sucre au lieu de 180. Le gâteau est effectivement moelleux, mais n'a rien à voir avec le Savane, que ce soit en texture ou en goût. Ne boudons quand même pas notre plaisir, il est très bon. Cependant, le marbré de ma recette habituelle est à peu près aussi moelleux et surtout beaucoup moins riche! Je garde quand même l'idée d'imbiber avec le sirop de sucre après la cuisson, ça peut donner un petit plus à ma recette.

    dimanche 8 novembre 2015

    Moelleux au chocolat coeur coulant

    J'avais envie de chocolat ce week-end, et en particulier de coulant au chocolat. C'est d'une simplicité extrême à préparer, mais allez savoir pourquoi, je n'en fais jamais! En plus, on peut les confectionner à l'avance et les faire réchauffer 10s au micro-ondes avant de les déguster, ils sont juste parfaits.
    J'ai fait un mix d'une recette trouvée sur Marmiton et d'une recette de moelleux au chocolat Nestlé que j'avais faite il y a quelques temps déjà. J'ai mis un peu de Lindt 70% pour renforcer le goût de chocolat, ça peut expliquer la couleur presque noire du gâteau sur la 2ème photo (la lumière serait une deuxième explication, mais la mauvaise photographe que je suis est très certainement l'explication la plus juste...).
    Verdict unanime après dégustation : c'est trop bon!! J'ai bien peur qu'on se batte pour les terminer... A refaire sans hésiter, même à l'avance.

    Ingrédients (pour 12 petits moelleux)

  • 100g de chocolat noir à pâtisser 52%
  • 50g de chocolat à pâtisser 70%
  • 12 carrés de chocolat noir à 52%
  • 70g de beurre
  • 4 oeufs
  • 50g de sucre
  • 2 cuillères à soupe rases de farine

  • Faire fondre le chocolat avec le beurre. Battre les oeufs avec le sucre, ajouter la farine puis le chocolat fondu. Déposer de la pâte à moitié dans les moules, mettre un carré de chocolat et recouvrir avec le reste de pâte. Faire cuire environ 15 min à 200°C (four préchauffé). Le milieu du moelleux doit encore être légèrement liquide visuellement. Une fois refroidi, mettre le moelleux 10s au micro-ondes pour avoir l'effet coulant.


    mercredi 4 novembre 2015

    Confiture de châtaignes

    On continue dans la confection de recettes que j'apprécie moyennement: après la pâte de coings, voici la confiture de châtaignes. Je ne sais pas si c'est un hasard, mais il se trouve que les produits que je n'aime pas trop se révèlent être particulièrement fastidieux à préparer. Je dois être génétiquement programmée pour n'aimer que les choses faciles à cuisiner!!!
    Les châtaignes étaient "maison", il a donc fallu les éplucher... Même en les faisant bouillir avant, j'y ai passé un temps MONSTRUEUX (~1h30 pour 500g). La châtaigne est perfide, elle a 2 peaux, qu'il faut bien évidemment enlever. Je dois dire qu'il restait pas mal de 2ème peau après épluchage, un passage au mixeur puis au chinois a résolu le problème.
    J'ai obtenu 2 malheureux pots de 375g, une misère par rapport au temps passé à les préparer. En plus, ceux qui aiment la confiture de châtaignes ont trouvé que c'était un peu sucré et qu'on ne sentait pas trop le goût de la châtaigne...
    Donc la prochaine fois, 2 solutions s'offrent à moi : ou bien j'achète les châtaignes épluchées chez mon ami Picard, ou plus simple encore, j'achète directement un pot de "Bonne Maman", qui, pour le coup, fait de bien meilleures choses que moi!!!

    lundi 2 novembre 2015

    Pâte de coings

    J'ai récupéré des coings la semaine dernière. Comme j'avais déjà fait une tournée de confitures pomme-coing il y a quelques semaines, j'ai fait de la pâte de coings. Je n'aime pas tellement la pâte de fruits mais j'ai des amateurs à la maison. J'ai suivi cette recette. Enfin, j'ai essayé... J'ai buggé avec la balance, elle ne va pas au-delà de 5 kg. Quand j'ai commencé à ajouté le sucre dans la marmite qui fait 1.3kg remplie de 2.7kg de purée de coings, il y a eu comme un problème... Bref, je ne sais pas quelle quantité de sucre j'ai mise, mais me connaissant, il n'y en a sûrement pas assez!
    Ensuite, j'ai peiné pour la cuisson : ma marmite était trop pleine, le mélange ne pouvait pas dessécher. J'ai dû transférer en petites quantités dans une sauteuse et remuer des heures (enfin, c'est ce qu'il m'a semblé) pour que ça cuise et que ça dessèche. J'ai fait 3 plateaux de pâte (moi qui n'aime pas ça, je suis servie!). Après quelques jours de séchage à l'air libre, l'une des pâtes présentait une coloration interne pas très attrayante (genre une tâche bleuâtre au milieu du orange). Après découpe et dégustation, le goût semblait correct, mais j'ai quand même éliminé la partie sombre.
    J'ai donc découpé des formes dans la pâte avec des emporte-pièces pour certains et fait juste des carrés pour d'autres. Après un passage dans le sucre, le résultat est plutôt honnête. J'ai maintenant un stock de pâte de coings à écouler + les chutes (2ème photo) des emporte-pièces qui représentent tout de même une certaine quantité... Il va falloir que je les recycle, ça sera sûrement le sujet d'un autre billet!!