mercredi 23 mars 2016

Moelleux à la farine châtaigne

Le week-end dernier, je me suis réapprovisionné en farine de châtaigne. Plutôt que de faire des granolas maison, j'ai cherché une recette de fondant à la châtaigne. Ce ne fut pas facile de trouver mon bonheur: souvent, la farine de châtaigne est associée au chocolat, ou alors les recettes sont à base de crème de marrons. J'ai finalement trouvé une recette toute simple qui me semblait mettre en valeur le produit voulu : celle du moelleux à la farine de châtaigne de Chef Nini. Elle recommandait de "couper" la farine de châtaigne avec de la farine blanche pour obtenir une texture plus fondante. Ce que j'ai fait, mais le résultat n'est pas encore celui recherché. Le gâteau obtenu est moelleux à souhait avec un bon goût de châtaigne, et bien que je ne sois pas fan de l'huile dans les gâteaux (je trouve qu'elle donne un goût de mauvais gras), dans le cas présent, on ne la sent pas du tout. J'ai utilisé de l'huile de pépins de raisins qui est réputée avoir un goût neutre.
Pour résumer, un très bon moelleux qui devrait trouver des amateurs, et pour la prochaine fois, je pense ne pas battre les blancs en neige et diminuer la quantité de levure pour obtenir la texture fondante que je recherche.

Ingrédients

  • 4 oeufs
  • 80g de farine de châtaigne
  • 70g de farine
  • 120g de sucre
  • 10 cL de lait
  • 10 cL d'huile
  • 1 sachet de levure

  • Mélanger les farines, le sucre et la levure. Ajouter les jaunes d'oeufs, le lait et l'huile et mélanger au fouet jusqu'à obtention d'une pâte homogène. Battre les blancs en neige et les incorporer à la pâte. Faire cuire 30 min à 180°C, la lame du couteau doit ressortir sèche.

    dimanche 13 mars 2016

    Nouvel arbuste

    Le devant de la maison étant réaménagé, il faut maintenant l'agrémenter avec un peu de verdure. J'ai planté de la lavande dans le grand bac construit ainsi que quelques jacinthes et autres tulipes qui vont bientôt y fleurir. Je verrai par la suite ce que je mettrai à leur place.
    A côté de l'entrée, j'ai voulu mettre un arbuste en pot. J'ai choisi un Choisya ternata ou oranger du Mexique. Il résiste à la chaleur, fait de belles fleurs blanches odorantes et garde ses feuilles en hiver. Il faudra peut-être le protéger du gel, je verrai le moment venu. Il semble être assez rustique, j'espère qu'il tiendra le choc.
    J'attends un peu pour mettre d'autres fleurs, même si j'en ai envie et s'il fait beau, c'est encore un peu tôt. Il y aura d'ailleurs beaucoup de travail dans le jardin, il est resté un peu à l'abandon pendant l'hiver. Quelques week-ends bien occupés en perspective!

    samedi 12 mars 2016

    Retour sur le Cookeo

    Pour le salé en ce moment, j'utilise beaucoup le Cookeo mais sans suivre de recette précise. Les plats obtenus n'étant pas visuellement très appétissants, je préfère m'abstenir de faire des billets avec des recettes "à la louche" et des photos médiocres.
    Je voulais quand même faire un retour sur le Cookeo après ces quelques semaines d'utilisation.
    Premier constat: depuis que je l'ai, je n'utilise plus le rice-cooker, la cocotte-minute ni le Wikook. J'utilisais le rice-cooker pour la cuisson du riz et la cuisson vapeur des poissons ou de certains légumes. Le Wikook me permettait de cuisiner plus rapidement des plats de viande en sauce ou des légumes grâce à la cuisson sous pression. Son avantage est son faible encombrement, son revêtement anti-adhésif et sa facilité de nettoyage par rapport à la cocotte-minute que ne servait plus que pour la soupe. Et face au Cookeo, cette dernière n'a aucune chance, que ce soit en terme de bruit ou de facilité de nettoyage. Elle est peut-être plus efficace pour les temps de cuisson mais elle est quand même très bruyante avec la vapeur qu'elle dégage pendant toute la durée de la cuisson et le nettoyage est souvent fastidieux car elle n'a pas de revêtement anti-adhésif et elle est très lourde.

    Je pense que le Wikook va trouver une deuxième vie à la campagne, quand aux deux autres, tant que j'ai de la place, je les garde dans un coin, ça serait dommage de se retrouver sans rien si le Cookeo me faisait faux bond!
    Je suis très satisfaite du Cookeo que ce soit en taille ou en ergonomie. Il est très facile à utiliser et présente l'avantage de gérer seul la cuisson et le maintien au chaud par la suite. Pas besoin de rester à côté pour arrêter l'appareil et faire sortir la vapeur. Le temps de préchauffage peut parfois s'avérer un peu long, mais une fois qu'on l'a pris en compte, on peut optimiser la préparation.
    Le point faible néanmoins est la fonction "dorer" que je trouve trop faible pour saisir correctement la viande ou les oignons avant la cuisson sous pression. C'est peut-être un problème propre à mon appareil car j'ai lu des avis contraires sur le net!
    Conclusion après ces deux mois d'utilisation : je suis très contente de mon Cookeo, il me facilite bien la vie et permet même aux personnes nulles en cuisine de s'y mettre...

    Crumb cake aux framboises

    Pas beaucoup de billets ces derniers temps mais j'ai tendance à refaire des recettes qui ont déjà été présentées sur ce blog (cookies, muffins, gâteau à rien...).
    Le week-end dernier, j'ai quand même testé le crumb cake aux framboises, qui était au cassis dans la recette initiale. La base est une pâte à gâteau classique sur laquelle on ajoute des fruits qu'on parsème d'une pâte crumble. Rien de bien sorcier donc, il faut juste y penser! La recette était à base de fruits surgelés, j'ai donc respecté les consignes de cuisson dans un premier, utilisant moi-même des framboises surgelées. Après 35 min, ce n'était pas cuit, j'ai rajouté 15 min. Le crumble était doré après ce temps, j'ai donc arrêté la cuisson. Après refroidissement au moment du découpage, je me suis aperçue que la pâte au milieu était encore crue! J'ai dû remettre 30 min au four pour obtenir une cuisson correcte! Je ne sais pas si ça vient de mon four ou du plat utilisé (en verre), mais je trouve que 1h20, ça commence à faire beaucoup.
    Le gâteau était un peu coince dans l'ensemble, il faut faire de très petites parts ou accompagner avec une crème ou une boule de glace. Heureusement pour moi, nous n'étions pas tous du même avis et ce gâteau a été très vite englouti!