dimanche 29 mai 2016

Gâteau roulé girly à la framboise

Suite de mes essais de gâteau roulé. Aujourd'hui, version girly. J'ai trouvé sur le web des recettes où les pois roses sont faits avec une pâte spécifique, mais j'ai préféré adapter la technique que j'avais testée la semaine dernière. Au lieu de colorer la pâte avec du chocolat, j'ai mis du colorant rouge liquide pour faire les pois à la poche à douille. Pour ce deuxième essai, j'ai investi dans un tapis en silicone spécial gâteau roulé à 8,50€ sur Amazon:
Après cuisson, j'ai obtenu ça:
J'ai manqué de méthode sur la position des pois, j'aurais dû faire quelque chose de plus régulier. Mais bien entendu, je suis partie sans réfléchir...
Le biscuit étant un peu abimé sur le bas, j'ai décidé de le rouler dans le sens de la longueur. Pour la garniture, j'ai choisi la framboise. J'ai fait une mixture à base de framboises surgelées, sucre, maïzena et jaunes d'oeufs (ceux non utilisés quand on confectionne le biscuit).
Après quelques heures au réfrigérateur, voilà le résultat:
Je suis assez contente, mais le biscuit un peu trop long et plat. La prochaine fois, je roulerai dans le sens de la largeur pour voir si c'est mieux.
Au goût, c'est meilleur que la version chocolat, je la trouve beaucoup moins écoeurante.

Ingrédients

Pour la génoise
  • 6 blancs d'oeufs
  • 4 jaunes d'oeufs
  • 150g de sucre
  • 60g de farine
  • 40g de poudre d'amande
  • colorant liquide rouge

  • Pour la garniture
  • 250g de framboises surgelées
  • 60g de sucre
  • 2 jaunes d'oeufs
  • une cuillère à soupe de maïzena

  • Commencer par préparer la garniture: dans une casserole, porter à ébullition les framboises avec le sucre. Dans un saladier, mélanger à l'aide d'un fouet la maïzena et les jaunes. Verser la préparation à la framboise et mélanger au fouet. Transférer dans la casserole et laisser cuire en remuant jusqu'à ce que la préparation devienne épaisse. Laisser refroidir le temps de préparer la génoise.
    Fouetter les jaunes d'oeuf avec le sucre en poudre, le mélange doit blanchir. Ajouter la farine et la poudre d'amande, bien mélanger.
    Monter les 6 blancs en neige. Ajouter un 1/4 des blancs au mélange précédent en remuant vivement pour "détendre la pâte" puis ajouter le reste des blancs délicatement avec une maryse en soulevant de bas en haut.
    Prélever 2-3 cuillères de cette préparation, ajouter une dizaine de gouttes de colorant rose et mélanger jusqu'à obtenir une préparation de couleur homogène. Transférer dans une poche à douille et réaliser des pois sur le tapis recouvert d'une feuille de papier sulfurisé (mieux les faire petits et nombreux pour un plus bel effet une fois le gâteau fini). Cuire 3-4 minutes au four à 180°. Le biscuit doit être juste souple sous le doigt.
    Verser le reste de pâte sur la plaque où l'on a dessiné et cuit les motifs roses et répartir délicatement avec une spatule. Enfourner pour 10 minutes environ.
    Sortir le biscuit du four, retourner sur un linge humide et démouler très délicatement. Rouler ensuite le biscuit dans un autre linge humide de façon à avoir le dessin sur l'extérieur. Garnir le biscuit déroulé avec la préparation à la framboise et rouler à nouveau. Laisser prendre quelques heures au réfrigérateur avant de déguster.

    dimanche 22 mai 2016

    Biscuit roulé girafe

    La météo n'étant pas très clémente aujourd'hui, je me suis lancée dans la confection d'un biscuit roulé girafe (très en vogue il y a 2 ans sur la blogosphère culinaire!!). Un challenge pour moi, car les biscuits roulés ne sont pas mes amis... Mais le visuel était tellement sympa et la recette simple et détaillée que je me suis dit qu'il fallait essayer.
    A défaut d'un moule rectangulaire à rebord, j'ai utilisé la plaque à patisserie de mon four. C'est moins pratique car les bords ne sont pas très nets, mais pour une première fois, il a été suffisant.
    Plusieurs points critiques dans cette recette : d'abord les dessins des taches à la poche à pâtisserie (qui n'est pas mon amie non plus!). J'ai fait un peu au hasard, je l'avoue. Ensuite, le démoulage de la génoise sur un torchon humide: avec la plaque à pâtisserie ultra chaude qui sort du four, c'est loin d'être évident. La génoise a glissé la tête la première sur le plan de travail, heureusement, elle ne s'est pas cassée. Il fallait ensuite enlever la feuille de papier sulfurisé délicatement, puis retourner la génoise dans le bon sens, la rouler, la dérouler, la garnir sans la casser... Bref, mes nerfs ont été mis à rude épreuve, mais j'ai tenu bon et le résultat final était au-dessus de mes espérances.



    Niveau goût, je trouve l'ensemble un peu "coince-médor". Je ne sais pas si c'est dû au fourrage à la ganache au chocolat noir ou au biscuit. Maintenant que je connais la technique du gâteau roulé, je tenterais bien une version "girly" avec des taches de girafes roses et de la confiture de framboises en garniture. A voir...

    samedi 21 mai 2016

    Mouskoutchou

    Toujours dans ma quête de différentes versions du "gâteau à rien", j'ai trouvé cette recette de mouskoutchou. Il semble que ce soit un gâteau d'origine nord africaine puisque j'ai trouvé des versions algérienne et tunisienne.
    Pour faire ce gâteau, j'ai appliqué certaines astuces issus du même site que ma dernière recette de cookies. Je recommande la lecture de ce billet très instructif. Je n'ai pas suivi tous les conseils : les oeufs étant stockés au réfrigérateur, ils n'ont pas eu le temps de revenir à température ambiante. En revanche, j'ai utilisé du sucre glace (pas du commerce, je l'ai fait moi-même avec mon robot) et mis moins de levure, il paraît que "trop de levure tue la levure". J'ai aussi fait refroidir le gâteau sur une grille et laissé une nuit sous une cloche (celle du micro-ondes!) afin qu'il soit moelleux.
    Comme j'avais utilisé mon robot pour le sucre glace, j'ai voulu tester sa fonction batteur planétaire :


    Elle est pratique, mais pour battre les blancs en neige ou même les jaunes et le sucre, je préfère mon batteur à main, tout aussi efficace et nécessitant bien moins de vaisselle à la fin...
    Ceci dit, j'essaierai peut-être de faire mes cookies avec la prochaine fois, le crémage beurre-sucre étant un peu laborieux avec mon batteur à main.
    Pas de difficulté particulière pour la confection de ce mouskoutchou. A noter que j'ai utilisé de l'huile de pépins de raisin et non du beurre. Normalement il faudrait utiliser un moule avec un trou au centre, mais comme je n'en ai pas, j'ai choisi un moule de petit diamètre afin d'obtenir un gâteau suffisamment haut pour pouvoir fourrer facilement les parts (je trouve les gâteaux à rien trop tristes...).
    Après une nuit sous cloche, le gâteau était bien moelleux mais aussi très collant à l'extérieur, ce qui n'est pas spécialement agréable. A part ça, délicieux fourré avec de la confiture de fraises, ou de la pâte à tartiner. Je garde précieusement cette recette.

    Ingrédients

  • 180 g de farine
  • 120 g de sucre glace
  • 3 oeufs
  • 100 ml de lait
  • 100 ml d'huile neutre
  • 1/2 sachet de levure
  • extrait d'amande amère

  • Prechauffer le four a 180°C.
    Blanchir les oeufs et le sucre au batteur électrique. Verser l'huile et battre pour incorporer. Ajouter le lait ainsi que l'extrait d'amande amère. Ajouter la farine mélangée à la levure à la maryse. Beurrer et farine un moule. Verser la préparation dans le moule et enfourner pour 35 min ou jusqu'à ce que la lame de couteau en ressorte sèche. Démouler à la sortie du four et faire refroidir sur une grille.

    dimanche 15 mai 2016

    Fleurs Mai 2016

    Les Saints de Glace étant passés, les tulipes étant fanées et la météo n'étant pas trop mauvaise, le moment était donc venu de m'occuper du bac devant la maison.
    Ce matin, virée chez Truffaut pour acheter du terreau et des fleurs. J'avais prévu de mettre des roses d'inde et des zinnias. Les zinnias, ça ressemble à ça (photo prise à Auneau en octobre 2014):

    Je n'en avais jamais trouvé vendu en barquette en jardinerie, et pour la première fois, ils étaient en stock chez Truffaut. Bien entendu, une fois sur place, il n'y en avait plus... J'ai dû me rabattre sur les reines marguerite naines qui se rapprochent le plus de ce que je recherche . J'ai tout de même acheté des graines de zinnia et tenté des semis. Je ne suis pas très confiante (j'avais été déçue par mes derniers semis), mais ça semble être le seul moyen pour en avoir cette année.
    A l'extrémité du bac, j'ai planté un rosier qu'on m'avait offert en décembre et qui était en pot. Il n'avait pas bonne mine, j'espère que la pleine terre lui redonnera de la vigueur. Pour le reste, j'ai vaguement essayé de faire quelque chose d'harmonieux, mais au final, je ne suis pas sûre que ça se voie...